Montmorency

Montmorency est située au Nord d’Enghien-les-Bains. La commune s’ouvre sur la forêt éponyme, véritable écrin de nature abritant une faune et flore remarquable. Située sur un promontoire naturel, le lieu fut choisi dès la fin du Xe siècle pour y établir un château-fort, l’un de ceux construits aux alentours de Paris pour assurer la défense du royaume de France contre les invasions du Nord. 

La lignée des Montmorency donna à la France 6 connétables, 12 maréchaux et 4 amiraux. C’était l’une des familles les plus puissantes du royaume : le Connétable Anne de Montmorency, fait duc et pair de France par le roi Henri II, en est le représentant le plus connu. Il fut un bâtisseur prolixe : dans le Val d’Oise on peut nommer le Château d’Ecouen, ou encore Chantilly (bien qu’il reste peu d’éléments de son époque actuellement).

En 1632, c’est la chute brutale : Henri II de Montmorency est condamné pour crime de lèse-majesté et exécuté sur la place du Capitole à Toulouse. Tous les biens des Montmorency passèrent alors à la sœur d’Henri II, Charlotte-Marguerite, et par son mariage, à Henri  de Bourbon, prince de Condé.

A la suite de cette trahison, la ville changea de nom en 1689 à la demande d’Henri-Jules de Bourbon. C’est à cette époque que le nom d’Anguien apparu, d’après l’une des terres appartenant aux Condé.

La ville ne retrouvera sa véritable appellation qu’en 1832, après en avoir changé 9 fois !

Elle fut par ailleurs le lieu de séjour de Jean-Jacques Rousseau, de 1756 à 1762, qui résida d’abord chez Mme d’Epinay, puis au « Mont-Louis ». Il y écrivit une partie importante de son œuvre (Julie ou la Nouvelle Héloïse, Emile ou de l’Education, Du Contrat Social…). Mais il fut forcé de quitter la ville à la suite de la condamnation de l’Emile par le Parlement.
Le Musée Jean-Jacques Rousseau présente aujourd’hui la maison dans laquelle le philosophe a vécu, ainsi qu’une collection d’ouvrages spécialisés.

Montmorency a conservé une partie de son patrimoine historique : on peut y visiter un édifice remarquable datant de la Renaissance, la Collégiale Saint-Martin, et y admirer la série de vitraux représentant la lignée familiale.

La ville est également caractérisée par un ensemble de sentes, petits chemins piétons, qui parcourent la ville.

Adresse: 

Office de Tourisme et des Congrès d'Enghien-les-Bains

81, rue du Général de Gaulle
95880 Enghien-les-Bains
Tél. : +33 (0)1 34 12 41 15

Ouvert le lundi de 14h à 18h,
du mardi au samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h
et le dimanche et jours fériés de 15h à 18h
(sauf 1er janvier, 1er mai et 25 décembre)

 

Nous contacter

 

 

Aidez-nous à améliorer la qualité de nos prestations

Répondre à l'enquête de satisfaction
 

 

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières informations d'Enghien-les-Bains. Toutes les dernières actus dans votre messagerie !