L’apogée d’Enghien

Anciens Thermes

En 1863, les anciens thermes sont remplacés par un nouvel et vaste édifice de cures qui devient l’un des plus modernes d’Europe.

L’essor se poursuit sous le Second Empire où la fête est permanente (concerts, bals, feux d’artifices toutes les semaines, canotage sur le lac...).

De nombreuses personnalités s’installent dans les luxueuses demeures construites au bord du lac : la cousine de l’Empereur, la princesse Mathilde (à Saint-Gratien), le publiciste Emile de Girardin, le conservateur du musée du Louvre Frédéric Reiset, le peintre Ingres, le compositeur Clairville L’empereur Napoléon III honore de sa présence les fêtes grandioses données par sa cousine sur le lac.

Les premiers jeux qui apparaissent à Enghien-les-Bains vers 1864, au jardin des Roses, sont encore bien sages (toupies, quilles et billard). Mais bientôt, sous l’impulsion du journaliste Hippolyte de Villemessant, fondateur du Figaro, se crée un cercle où l’on joue au jeu des petits chevaux. Un premier Kursaal (casino) sort de terre, jamais achevé. La guerre de 1870 est passée par là, les Prussiens occupant Enghien-les-Bains y ont commis d’importantes dégradations. Quant à l’hippodrome, celui-ci est inauguré en 1879.

En 1866, la ville est également reliée à Montmorency par un chemin de fer privé d’intérêt local, le « Refoulons ». Cette ligne, à voie unique d'environ 3 km et l’une des plus pentues de France sans crémaillère, disparut en 1954.

En 1875, Jeanne Bourgeois naît à Enghien-les-Bains. Elle connaîtra la gloire sur scène sous le surnom de Mistinguett.

Etablissement thermal
Gare 1901

Point Information Tourisme 

17 rue de l'Arrivée
95880 Enghien-les-Bains
Tél. : +33 (0)1 34 12 41 15

Nous contacter

 

 

Aidez-nous à améliorer la qualité de nos prestations

Répondre à l'enquête de satisfaction
 

 

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières informations d'Enghien-les-Bains. Toutes les dernières actus dans votre messagerie !